Sophrologue

Ce qu’est la sophrologie :

Le terme de sophrologie a été inventée par Alfonso CAYCEDO, neuropsychiatre, à partir de 3 mots du grec ancien (sos: harmonie; phren: conscience; logos: étude). La sophrologie se définit donc comme la science de la conscience harmonieuse ou la conscience en état de bien-être.

Dans la pratique, c’est une technique psychocorporelle qui s’appuie essentiellement sur la détente physique et mentale, obtenue grâce à des exercices de respiration et de visualisation. On pourrait dire que cette méthode est une synthèse des techniques orientales de méditation, de yoga et de relaxation occidentale.

Aussi la sophrologie s’affirme aujourd’hui comme :

-Méthode de relaxation : utilisée à des fins pédagogiques et prophylactiques :

pédagogique : Préparation aux épreuves (examens, accouchement,…), optimisation de potentiel (sport de haut niveau, parole en public, missions spéciales,…).

prophylactique : Gestion de stress, développement personnel.

Méthode thérapeutique : en complément des prises en charges médicales et psychologiques instituées : La sophrologie ne se substitue pas aux traitements en cours.

Méthode d’évolution personnelle de type analytique : libération émotionnelle, perlaboration, élucidation des conflits intra-psychiques et système de référence.

Méthode d’épanouissement existentiel : en rapport avec le sens et le devenir de soi dans le monde.

Le BIEN-ETRE est un dénominateur commun à 3 types populations dans notre société d’aujourd’hui :

1-Une population qui cherche à « décompresser » en raison d’un rythme de vie de plus en plus actif. Elle est le plus souvent bien portante (se détendre, se ressourcer,…) et cherche à cultiver ses potentialités (développement personnel et performance, préparation mentale à la réussite). Elle est la cible de la pratique du Sophrologue (sophrologie pédagogique).

2-Une population qui a décompensé au niveau santé ou en phase de décompenser : Maladies métaboliques dites de civilisation (hypertension, diabète, surpoids, infarctus, obésité), maladies auto-immunes (Crohn, Sclérose en plaques,…), maladies dégénératives (Alzheimer,…), troubles psychiques (Dépression, TOC, hyperactivité,…). Elle a besoin d’être accompagnée par des techniques et une relation thérapeutiques spécifiques. Elle est la cible de la pratique du Sophrothérapeute (Sophrologie thérapeutique).

3-Une population qui peut être bien portante physiquement mais ce n’est pas souvent le cas, qui cherche le bonheur ou tout simplement à continuer à être heureux malgré événements de vie, maladie ou choix de destinée. Il s’agit d’aider à amortir la résonance émotionnelle et la souffrance psychique qui en résulte quel qu’en soit la cause, le but étant pour la personne d’en tirer « bonnes résolutions » pour continuer à être acteur de sa vie et recouvrer la santé existentielle. Elle est la cible de la pratique du Sophranalyste (Sophrologie analytique).